Dossier : écotourisme au Panama

L’écotourisme est en pleine expansion au Panama, et pour cause. Ce petit pays d’Amérique centrale possède une biodiversité inimaginable et des écosystèmes aussi riches que divers. Des plages de sable blanc aux forêts tropicales denses, en passant par les villages autochtones des « comarcas »  (territoires plus ou moins autonomes), les visiteurs en ont long à découvrir. À l’instar de ses voisins immédiats, le Costa Rica et la Colombie, le Panama mise sur l’écotourisme pour attirer les visiteurs.

Par définition, l’écotourisme est une façon de voyager pour découvrir la nature sans la perturber, et en faisant profiter les communautés locales.

Après avoir passé un mois à explorer les diverses activités écotouristiques offertes au Panama, je vous propose ici un tour d’horizon contenant 10 suggestions d’activités et de lieux d’hébergement responsables, pour tous les budgets.

1. Visiter une communauté autochtone près de Panama City

Un homme embera nous conduit à son village à bord de sa pirogue
Un homme embera nous conduit à son village à bord de sa pirogue

À proximité de la ville de Panama, au cœur du parc national de Chagres, vivent plusieurs communautés autochtones, dont celle des Embera Puru. Jusqu’à un certain degré, les Embera sont maîtres chez eux – ils vivent de la pêche, mais ne sont toutefois pas autorisés à chasser dans les limites du parc national. En allant à la rencontre des Embera, on se sent privilégiés d’avoir ainsi accès à une expérience que peu auront la chance de vivre. L’agence Embera Village Tours, gérée par une Américaine mariée au chef du village, travaille de concert avec la communauté. Des profits des visites, 10% sont versés au fonds pour l’éducation des enfants du village. Les dons de fournitures scolaires sont également encouragés.

2. Visiter l’archipel San Blas

Dès votre départ vers l’archipel, vous serez pris en charge directement par les membres de la communauté des Gunas, qui vivent dans l’archipel de San Blas. Ceux-ci géreront votre séjour du début à la fin : du transport à l’hébergement, en passant par les activités et la nourriture. Totalement autonomes, les Guna ont compris que le tourisme peut rapporter gros, quand on vit dans un archipel paradisiaque. Des 360-ish îles (le nombre varie selon les sources) de l’archipel San Blas, 49 sont habitées. En séjournant auprès des Gunas, on accepte de payer le gros prix pour un niveau de confort minimum. En revanche, tous les profits reviennent directement à la communauté. Pour organiser son séjour, on peut faire affaire avec une agence directement à Panama City.

3. Visiter une plantation de café à Boquete

Le café, la grande fierté de la région!
Le café, la grande fierté de la région!

Boquete est réputée pour son café de grande qualité, cultivé en altitude. Les amateurs de ce précieux breuvage apprécieront de découvrir toutes les subtilités du procédé de fabrication. La plupart des agences de la ville ont des visites de plantations de café à leur programme. L’agence Explora Ya, par exemple, offre une visite de la ferme La Milagrosa, dont le propriétaire a fabriqué de ses mains quasiment toute la machinerie. Par ailleurs, une visite de la Finca Lerida, qui se situe sur un site des plus enchanteurs, se termine par une dégustation de café fabriqués selon les divers procédés de fermentation. En visitant une plantation de café et en achetant du café produit localement, vous soutenez directement les producteurs indépendants.

4. Apprendre l’espagnol par le bénévolat

hablaya

Expérience authentique s’il en est une, le séjour d’immersion permet d’être au premier rang de la culture et du mode de vie des peuples que vous visitez. Au Panama, avec l’école Habla Ya, j’ai suivi des cours d’espagnol sur place, tout en étant logé chez une famille d’accueil panaméenne. Mon expérience d’immersion – à Boquete et à Bocas del Toro – a été fort positive. En plus des cours d’espagnol, l’école vous offre également la possibilité de faire du bénévolat dans l’un des nombreux organismes qui en ont besoin. Une belle manière de pratiquer ses acquis dans un environnement réaliste, tout en redonnant à la communauté qui vous accueillera, sans aucun doute, à bras ouverts. Possibilité de suivre des cours à Boquete, à Bocas et à Panama City.

5. Explorer le parc national Coiba

Petite île paradisiaque dans le parc national Coiba
Petite île paradisiaque dans le parc national Coiba

Sept dauphins, trois tortues marines, un requin et des dizaines de nouveaux poissons (dont le boxfish), c’est ce que j’ai aperçu lors de mon excursion d’une journée en plongée-tuba dans le parc national de Coiba. L’eau turquoise et limpide offre une excellente visibilité – des occasions photographiques en or. L’agence Fluid Adventures Panama, avec qui j’ai passé la journée, offre des excursions en petits groupes (nous n’étions que trois cette journée-là – le rêve!). J’ai apprécié le fait que nous étions très peu nombreux à explorer les eaux turquoises du parc. L’agence offre également des excursions guidées en kayak (possibilité de location pour les kayakistes expérimentés) – une belle façon d’explorer les environs, en n’ayant pratiquement aucun impact sur l’environnement. Puisqu’il s’agit d’une réserve protégée, les frais d’entrée au parc de 20$USD serviront à la protection de l’environnement et des espèces animales.

6. Séjourner au Art Lodge

photo : Art Lodge
photo : Art Lodge

À proximité de Santa Catalina et du parc national de Coiba, se trouve le Art Lodge, l’unique installation touristique de l’île Gobernadora, qui ne possède ni route, ni électricité. Construit dans le plus grand respect de la nature et en harmonie avec celle-ci, c’est l’endroit idéal pour déconnecter com-plè-te-ment. Que vous choisissiez l’hébergement en bungalow ou en résidence d’artistes, le transfert depuis la terre ferme sera pris en charge par vos hôtes Français; il suffit de les contacter pour réserver votre séjour.

7. Faire l’ascension du volcan Baru

volcan

À Boquete, l’ultime aventure en plein air consiste à gravir le sentier du volcan Baru. Du sommet, par temps clair, il est possible d’apercevoir les deux océans. S’il est possible de faire la randonnée de façon indépendante, soit en partant de nuit ou en campant au sommet, il est conseillé de faire appel à un guide (surtout si vous avez peu d’expérience). Les agences Explora Ya et Oasis Adventures peuvent également vous y conduire en jeep. Cœurs trop sensibles s’abstenir (pour les cœurs moyennement sensibles comme le mien, ça va). Le prix d’entrée du parc national (10$) devra être payé à l’entrée ou, s’il est trop tôt le matin, à la sortie.

8. Visiter une ferme de cacao

La plantation de cacao Up in the Hill se trouve sur l’île Bastimentos, à quelques minutes en bateau de Bocas del Toro. Il s’agit à la fois d’une plantation de cacao biologique, d’un café-bistro servant des aliments produits localement et d’un eco-lodge. Il est possible d’effectuer une visite de la plantation, afin de découvrir les rouages de la production du cacao. Un lieu à ne pas manquer àmon avis si vous vous trouvez sur l’île, pour son emplacement avec vue sur la mer et pour sa nourriture divine (et végétarienne). Les brownies sont à se rouler par terre!

9. Observer les tortues marines

photo : Habla Ya
photo : Habla Ya

Les biologistes en herbe et les amis des animaux se laisseront peut-être tenter par une visite de la plage Bluff, à Bocas del Toro, où il est possible d’observer les tortues marines. Puisque toutes les espèces de tortues marines au monde sont en danger, y compris les tortues luth – l’espèce la plus grande -, que l’on retrouve ici, il faut prendre soin de bien s’informer avant d’entreprendre un tel projet. Anaboca est un organisme communautaire qui travaille à la protection des tortues marines de la plage Bluff. Les membres guident également des visites de nuit (moment où les tortues regagnent leur nid) – en prenant toutes les précautions nécessaires à la protection des animaux. Les profits de ces visites contribuent à financer la recherche et les mesures de sensibilisation et de protection des tortues.

10. Séjourner à Las Orquideas

Situé à environ 2 heures de route de Panama City, El Valle de Anton est un petit havre de paix niché au cœur d’un cratère de volcan endormi. Las Orquideas est non seulement l’auberge la moins chère en ville (12$ la nuit, je n’ai pas trouvé mieux), mais il est également le plus accueillant. Il possède un joli jardin d’orchidées – qu’il est possible de visiter sans y dormir – et un centre de recherche destiné à protéger les orchidées du Panama, qui sont l’emblème du pays. Une partie des profits de votre séjour sert à la protection de cette espèce florale menacée.

Voilà, j’espère que ces tuyaux vous seront utiles. Avez-vous des lieux d’hébergement ou des activités écotouristiques à conseiller au Panama?

Vous pouvez me suivre sur Facebook, Twitter et Instagram

6 commentaires

  1. Bonjour Emylie….je viens de lire sur ton voyage au Panama…..intéressant, vraiment très intéressant….mais je ne trouve pas les liens…ex…bénévolat….auberge…etc…..continu de nous alimenter…..je reviens de l’inde , j’y aie séjourné 1 mois et fait du travail bénévol….j’ai aussi vécu au Yukon durant 6 ans…alors tes aventures me captivent….merci

    J'aime

    • Bonjour et merci pour votre commentaire. Tous les liens sont dans le texte (en turquoise), il suffit de cliquer dessus et ça vous mènera au site Web de chaque compagnie. Voilà, j’espère que ça aide!

      J'aime

  2. Suite à ton article….j’ai envoyé un commentaire….j’aimerais recevoir + de détails concernant: Ecotourisme au Panama…quel lien pour recevoir les prix des endroits ou habiter et m’inscrire pour le bénévolat et apprendre la langue… merci Date: Fri, 18 Mar 2016 20:19:04 +0000 To: tremblay.nico@hotmail.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s