Cuba à vélo : quelques recommandations

La route Soroa-Viñales est recommandée par le Lonely Planet dans mon super livre Epic Bike Rides of the World que je laisse traîner sur la table à café et qui me fait rêver quand je suis à la maison. Le livre parlait d’un trajet « populaire », pourtant nous n’avons croisé que 2 groupes de cyclistes pendant les 3 jours qu’ont duré l’excursion.

Pour le récit de l’escapade, c’est par ici : Cuba à vélo : de La Havane à Viñales

Pour ce premier voyage à vélo, j’ai fait une route un peu plus longue que celle proposée dans le livre, en partant carrément de La Havane plutôt que de Soroa et sans passer par l’autoroute, mais par les petites routes de campagne.

P1130333

Comme je faisais cavalière seule et que dans la campagne cubaine, une cuisse dévoilée est une cuisse aguicheuse, et que je n’allais pas pédaler sous le soleil cuisant en pantalons, j’ai fait appel à un guide. Maintenant que je l’ai fait une fois, je pense que si j’avais à le refaire, je préférerais le faire sans guide. Mais pour une toute première fois dans un nouveau pays, le fait d’être accompagnée m’a permis de ne pas me préoccuper du chemin, ni du transport des bagages. Le guide s’occupait également de réserver 3 nuits dans les casas particulares à Soroa, à San Diego de Los Baños et à Viñales.

Si vous prévoyez explorer les contrées cubaines sur deux roues, voici quelques recommandations :

  • En mars, la météo était superbe mais selon le guide, le mois de novembre est idéal car c’est le mois le plus frais de l’année sur l’île.
  • Comme tout est difficile à trouver à Cuba, des pièces de vélo aux accessoires, le vélo qui m’a été fourni était correct mais sans plus. En fait c’était probablement un des meilleurs vélos que j’aurais pu avoir à Cuba. Apporter son propre équipement est définitivement la meilleure option. Vu la condition des routes, un vélo de montagne « hardtail » fait très bien l’affaire. Les routes sont pavées, mais elles sont vraiment en mauvais état.
  • Pour organiser soi-même son trip, il est conseillé de prévoir un itinéraire et d’effectuer les réservations dans les casas particulares à l’avance. N’hésitez pas à demander à votre casa si elle peut vous aider à réserver la suivante, parfois elles se connaissent entre elles et peuvent vous faire de bonnes recommandations.
  • Une fois sur place, il vaut mieux oublier internet pour chercher de l’information alors assurez-vous d’avoir en main tous les renseignements dont vous aurez besoin : cartes, adresses, etc. Pour réserver, le téléphone est beaucoup plus efficace qu’Internet!
  • Cuba est un pays assez sécuritaire et le traffic est très réduit sur cette route, donc parfait pour les cyclistes!

P1130388

Je recommande vivement l’expérience! C’était mon premier voyage à vélo et je pense que j’ai la piqûre! Quel beau moyen de voyager lentement, de s’immerger dans le paysage et de visiter des endroits qui en voiture nous auraient filé sous le nez!

Et vous, experts du voyage à vélo, avez-vous des recommandations?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s