Transport : comment se rendre et se déplacer au Yukon

Malgré qu’il soit un territoire sauvage et peu peuplé, le Yukon est assez accessible, tant par la route que par voie aérienne. Whitehorse a son aéroport international, et la route de l’Alaska (Alaska Highway) traverse la partie sud du Yukon. Une seule communauté au territoire n’a pas d’accès routier : Old Crow.

Ici, vous trouverez toutes les infos concernant le transport au Yukon et les options pour s’y rendre. Vous pourrez ainsi faire un choix éclairé quand viendra le temps de réserver votre billet d’avion ou de prendre la route.

Comment se rendre au Yukon?

Par la route

Sans doute l’option la plus pratique si vous partez du Canada et avez votre propre voiture. Une fois au Yukon, le transport en commun se fait rare à l’extérieur des villes. Exception faite de Klondike Experience, qui peut vous transporter de Whitehorse à Dawson (et/ou Keno), il n’y a pas d’autobus entre les villes. Avoir votre propre voiture vous permettra de vous déplacer librement.

À lire également : Le rêve canadien : un road trip au Yukon

Il y a deux routes qui se rendent au Yukon à partir du Sud du pays : la route de l’Alaska (Alaska Highway) et la route Stewart-Cassiar.

La Alaska Highway

La Alaska Highway qui commence à Dawson Creek, en Colombie-Britannique, traverse le Yukon et se rend jusqu’à Fairbanks, en Alaska. C’est la route la mieux entretenue, la plus fréquentée, et donc en cas de pépin, la plus sécuritaire. Si vous partez des Rocheuses et des parcs nationaux Banff et Jasper, par exemple, vous pouvez atteindre Whitehorse par la route de l’Alaska en plus ou moins 2000 km (26 h de route).

La route de l’Alaska a été construite par l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale afin de relier l’Alaska au reste du pays. 2017 a marqué son 75e anniversaire.

La Stewart-Cassiar

Certains trouvent la Stewart-Cassiar plus jolie. Toutefois, il est déconseillé de la prendre en hiver. Elle est beaucoup moins fréquentée et selon les conditions, certaines sections peuvent être fermées. Et n’oubliez pas qu’il n’y a pas de réseau cellulaire entre les villes, et donc en cas de pépin, vous êtes laissés à vous-même à moins de pouvoir compter sur un bon samaritain. En partance de Vancouver et des autres villes de la Colombie-Britannique plus à l’ouest, la Cassiar est plus près. En été, il y a plusieurs point d’intérêt sur la route comme la communauté de Hyder, appartenant officiellement à l’Alaska mais accessible uniquement par le Canada et donc dépourvue de poste frontalier. La route Stewart-Cassiar est asphaltée, mais dans un état discutable.

Par avion

À partir du Canada

Les compagnies aériennes canadiennes Westjet et Air Canada offrent des vols vers Whitehorse. À partir de Québec ou Montréal, les vols font une ou plusieurs escales. À partir de Vancouver, Calgary ou Edmonton, les vols sont directs.

TNO
Vol au-dessus de Yellowknife, aux T.N.-O.

La compagnie du Yukon, Air North, offre des vols de Vancouver, Victoria, Kelowna, Ottawa, Calgary, Edmonton vers Whitehorse. Le service est meilleur et la limite de bagages est plus élevée que les autres compagnies aériennes. Quand j’ai le choix, j’opte toujours pour Air North, même si je dois faire 2 h de route à partir d’Ottawa pour me rendre à Montréal.

À partir de l’Europe

La compagnie Condor Airlines relie directement le continent européen avec le Yukon. En effet, elle offre des vols directs vers Whitehorse à partir de Francfort, en Allemagne (et avec escale à Francfort à partir de Bruxelles, en Belgique).

Autrement, Air France et Air Canada offrent des vols vers Whitehorse en passant par Vancouver, à partir de Paris.

Par bateau

Une dernière option, un peu moins commune peut-être mais que je trouve intéressante surtout si vous êtes déjà venu au Yukon par la route et que vous cherchez à diversifier les paysages : venir en ferry depuis Prince Rupert jusqu’à Skagway. 2 heures de route séparent Skagway de Whitehorse. Ce n’est pas un trajet direct, il faut prendre différent traversiers mais cela permet de s’arrêter et de visiter les villages où le bateau s’arrête.

Transport au Yukon

Pour se déplacer dans le Nord, Air North peut  vous transporter de Whitehorse à Dawson, Old Crow et même Inuvik ou Yellowknife, aux territoires du Nord-Ouest. Alcan Air est une autre petite compagnie basée à Whitehorse.

Une fois au Yukon, vous pouvez faire le tour avec votre propre voiture ou en louant une voiture chez Budget, Driving Force ou Subaru/Kia à Whitehorse. Il faudra revenir porter la voiture au même endroit où vous l’avez louée, puisqu’il n’y a pas de bureau dans les autres villes. Vous pouvez également louer un camion/campeur chez Fraserway.

Dempster_HghwY
La route Dempster

Si vous n’avez pas de voiture, en été, il est possible de faire de l’auto-stop sur les routes plus fréquentées, comme entre Whitehorse et Dawson. En hiver, c’est plus difficile car le traffic est très léger. Entendez-vous à l’avance sur la destination, puisqu’entre les villes, les services sont rares. L’idéal est de trouver un covoiturage, en utilisant les différents groupes Facebook par exemple. Il est d’usage d’offrir de contribuer pour les frais d’essence.

À lire également : 5 itinéraires pour un road trip au Yukon

Voilà, j’espère que ces renseignements sur le transport au Yukon sauront vous être utiles dans la préparation de votre voyage et le choix de votre moyen de transport. Si vous avez des questions, posez-les ci-dessous!

Bonne préparation!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s