Randonnée dans le parc national de Yushan, à Taïwan

Parmi les 9 parcs nationaux de Taïwan, Yushan est certainement l’un des plus spectaculaires. Le plus haut sommet du pays s’y trouve: le mont Jade. Moins touristique que les gorges de Taroko, mais tout aussi magnifique, le parc national de Yushan compte d’innombrables randonnées, dont celle que nous avons choisie: Jiaming Lake Trail.

Après une semaine à explorer Taïwan à vélo, nous avons laissé les vélos à l’hostel pour quelques jours et avons entrepris le trek Jiaming Lake Trail. C’est une randonnée peu connue mais très pittoresque, d’à peine 13 km, qu’il est conseillé de réaliser en 3 jours et 2 nuits afin de s’acclimater à l’altitude. La plupart du sentier se trouve au-dessous des 3000m. Paysages de fous garantis!

Jour 1

Le 1er jour, nous sommes donc partis de Chishang pour nous rendre au départ du sentier, après avoir conduit 60 km sur une route de montagne sinueuse sur laquelle on peut croiser quelques sources d’eau chaude.

Il faut réserver un permis pour faire cette randonnée, ce qui a l’avantage de réduire le nombre de personnes sur le sentier, mais cela demande un peu plus d’organisation. Dans notre cas, nous avions demandé l’aide de notre amie taïwanaise pour réserver le permis, car pour payer en ligne, une partie du site web était en mandarin (pas traduite en anglais), et pour payer, il fallait effectuer un transfert bancaire (donc avoir un compte local). Malgré l’aide de notre amie, lorsque nous sommes arrivés sur place nous avons réalisé que nous n’avions pas les bons permis. Heureusement, il restait de la place au refuge ce soir-là et ils ont fait une exception pour nous permettre de réserver les bons permis sur place, au centre d’accueil.

Le refuge Siangyang, où nous avons passé la 1re nuit, compte environ 60 lits. C’est un grand refuge qui était occupé à environ 50% lors de notre passage. Pour s’y rendre, à partir du centre d’accueil, il faut marcher un petit 4,3km (de montée). Une fois arrivés au refuge, on choisit notre lit et on s’installe! Aussi simple que ça.

La première nuit a été un peu frisquette, le mercure a descendu sous zéro. C’est une bonne idée d’apporter un manteau de duvet et même un sleeping bag d’hiver – sans exagération! Pour référence, nous y étions en décembre.

Jour 2

Le 2e jour, nous nous sommes levés tôt – enfin, nous croyions nous être levés tôt jusqu’à ce que nous réalisions que nous étions les derniers à quitter le refuge! Tout ce beau monde s’était levé autour de 3h du mat’ afin de se rendre au lac avant le lever du soleil. Dans notre cas, nous avons observé le superbe lever du soleil depuis la plateforme du refuge, avant d’entreprendre notre marche jusqu’au lac, avec un arrêt au prochain refuge (4km plus loin), le refuge Jiaming Lake.

Après un petit lunch de ramen au refuge, nous avons continué pendant 4,5 km jusqu’au lac Jiaming. C’était une belle journée ensoleillée; la brume matinale avait laissé place à un ciel bleu éclatant. Le lac Jiaming est assez petit mais il est joli; il est situé à 3310m d’altitude.

Jiaming Lake

En retournant vers le refuge, nous avons commencé à ressentir légèrement les effets de l’altitude: maux de tête, doigts enflés, etc., mais rien de majeur. Le soleil nous avait tapé sur la tête, aussi. Ce soir-là, nous avons mangé plus de soupe pour se réhydrater. Nous avons passé la nuit au refuge Jiaming Lake.

Jour 3

Le 3e et dernier jour, nous sommes redescendus au centre d’accueil (9km), encore une fois sous un beau ciel bleu et divers paysages de dingue. Le sentier suit par moments la crête, surplombant un océan de montagnes. Puis on s’enfonce à nouveau dans la forêt.

Pour retourner à Chishang, on peut prendre un taxi (environ 1800NT soit l’équivalent de 75$CAD) ou faire comme nous: faire du pouce!

De retour à notre hostel, nous avons retrouvé les vélos et les sacoches intacts, nous avons pris une bonne douche bien méritée et nous sommes allés souper et boire des bières au Night Market de Chishang!

Bon à savoir:

  • Il faut réserver un permis pour effectuer cette randonnée. N’attendez pas à la dernière minute; il faut s’y prendre plusieurs mois d’avance!
  • Bien que la randonnée ne fasse que 13 km, c’est important de s’acclimater à l’altitude graduellement. En règle générale, on recommande de ne pas gagner plus de 300-500m d’altitude entre les différents lieux où on passe la nuit. On recommande de ralentir la cadence et de ne pas pousser ses limites, même si on se sent bien. Il faut aussi se souvenir de resté constamment hydraté. Pour en savoir plus, consultez cet article pour bien préparer son trek en altitude publié dans Espaces.
  • Pour plus d’informations, ou pour trouver d’autres randonnées à faire dans Yushan, vous pouvez visiter le site web du parc national Yushan.

Des questions? Indiquez-les en commentaire ci-dessous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s