Devrait-on voyager en Islande, malgré le tourisme de masse?

Plusieurs personnes se demandent si ça vaut la peine d’aller en Islande, malgré la présence de nombreux touristes. En effet, l’Islande est sur toutes les lèvres ces temps-ci. Le nombre de touristes a plus que triplé en seulement 3 ans. En 2016, on estime que 1,7 millions de personnes ont visité le pays – qui compte seulement 300 000 habitants.

Cela dit, selon l’endroit d’où vous venez, il est possible que vous trouviez que l’Islande est encore sauvage et tranquille. Tout dépend de ce que vous considérez comme « sauvage ». Je vais vous donner mon avis très subjectif de fille qui vit au Yukon.

Moutons épiques dans la péninsule Snaefellsnes

D’abord, je vais vous avouer que la présence, mais surtout le comportement des touristes m’a fortement déplu lors de mon voyage en septembre 2016. J’avais parfois l’impression que les gens avaient oublié leur savoir-vivre à la maison et faisaient n’importe quoi sous prétexte qu’ils sont au bout du monde. Par exemple, s’arrêter au beau milieu de la route pour prendre des selfies avec les moutons, après une courbe, sur la route 1 où la limite de vitesse est 90. Ou encore, faire du camping et laisser derrière soi plein de déchets. J’ai levé les yeux aux ciels plus d’une fois.

Par contre, la tolérance des Islandais a su bien assez vite me réconcilier avec le genre humain. Toujours souriants et aidants, plusieurs locaux m’ont confié que ce ne sont pas les touristes en tant que tel qui les dérangent, mais le phénomène de tourisme de masse.

Par ailleurs, la beauté du pays reste indéniable et les sites naturels valent le détour. Côté randonnée, les sentiers balisés sont très achalandés. Encore une fois, cela dépend des standards de chacun. Mais disons que j’ai vu ce voyage plutôt comme un bain de foule « dehors » que comme une vraie aventure en nature loin de tout. Exception faite du trek Laugavegur (aussi ultra populaire), que j’ai fait avec la compagnie Fjallabak. Nous l’avons fait en hors piste et n’avons rencontré personne pendant plusieurs jours… ça reste mon gros coup de coeur de ce voyage.

Randonnée dans les hautes terres islandaises

Encore une fois, si vous vivez à Montréal ou à Paris, peut-être aurez-vous une impression différente. Mais si vous me connaissez le moindrement, vous savez que je suis sauvage et que je m’assume. 😛

Si, malgré tout, vous êtes déterminés à visiter l’Islande en tentant de fuir les foules, voici quelques points à noter :

  • En haute saison, et même en hors saison, il est difficile, voire impossible de réserver une chambre de dernière minute. J’ai voyagé en septembre et TOUT était plein. Heureusement, je campais donc c’était plus facile d’improviser. Il y a des terrains de camping un peu partout.
  • Les endroits les plus touristiques sont généralement ceux qui sont le plus accessibles depuis Reykjavik. Avec les promotions des compagnies aériennes comme Wow Air et Icelandair qui proposent une escale gratuite en Islande sur un vol transatlantique, plusieurs personnes ne font que passer quelques jours et ont tendance à aller surtout sur le Golden Circle, voire jusqu’à Jökulsarlon (Diamond Beach). Autrement dit, plus on s’éloigne de Reykjavik, et moins on voit de gens.
  • La région des Westfjords et les hautes terres sont les moins visitées. Par contre, pour les hautes terres il vous faudra un super-jeep.
  • Le camping est une bonne façon de voyager à peu de frais. Il y a des terrains partout autour de l’île. Le prix varie entre 1000 et 2000 ISK la nuit. Comme dans n’importe quel pays, « camper n’importe où » n’est pas recommandé (mais les Islandais sont gentils et tolérants). Cela ne veut pas dire qu’il faille en abuser. Utilisez votre bon jugement!
  • Lecture recommandée : pour préparer votre voyage, procurez-vous le guide Ulysse Explorez Reykjavik et l’Islande, rédigé tout récemment par Jennifer de Moi mes souliers.

J’ai également rédigé un reportage sur l’Islande à petit prix et loin des foules dans le numéro mars-avril du magazine québécois Géo Plein Air.

Bref, j’espère sincèrement que le pays saura s’adapter au tourisme de masse, qui a explosé en quelques années seulement. Pour l’instant, l’infrastructure reste insuffisante et cela pose plusieurs risques pour l’environnement. Qui sait, peut-être que dans quelques années, la cohue sera passée. Une chose est sûre, malgré tout, j’ai beaucoup aimé l’Islande et j’aimerais bien y retourner. C’est un pays comme aucun autre, qui vous marquera à coup sûr.

Si les foules ne vous dérangent pas et que vous décidez de visiter l’Islande, faites-le avec le plus grand respect car c’est un pays magnifique dont la beauté naturelle vaut la peine d’être préservée.

Et vous, êtes-vous allés en Islande récemment? Quelles ont été vos impressions?

Vous pouvez me suivre sur Facebook, Twitter et Instagram

9 commentaires

  1. Non, mais je suis comme Tratelingaddress, je prie pour que ça retombe un peu. Et pour les gens qui laissent leurs déchets derrière eux, je te jure, j’ai parfois des envies de meurtre 😀

    J'aime

  2. Bonjour,
    Merci pour ce blog très sympathique.
    Moi j’ai visité le sud de l’Islande deux fois, en Février 2015 et Février 2016.
    En 2015 les conditions météos étaient très bonnes. Un franc soleil et une belle neige blanche au sol. La seconde fois c’était pluvieux, venteux et malgré tout, toujours aussi magique.
    En 2015, J’ai vu très peu de touristes. La seconde fois, en 2016, j’ai vraiment été surpris par le monde sur le parking de Geysir et le nombre de bus à Gullfoss.
    J’y retourne dans une semaine pour faire le Laugavegur en solo et en autonomie complète. J’espère qu’à défaut d’être vraiment seul comme je le souhaiterai, je ferai au moins de belles rencontres.

    J'aime

    • Bonjour Raphael! Je te souhaite un bon voyage en Islande. Le trek Laugavegur est magnifique. Par compte pour l’autonomie complète, il y a des refuges, des toilettes et même des douches sur le chemin. Ceci dit, je suis certaine que tu feras de belles rencontres, d’autant plus que si tu es seul, le contact se fait plus facilement. Amuse-toi bien et tiens-moi au courant à ton retour!

      J'aime

  3. Bonjour Emylie,
    Je suis de retour après avoir fait le Laugavegur.
    C’était fantastique! J’ai adoré ce décor magique. Le temps a été plutôt clément, ce qui veut dire « j’ai pris une sacré douche! », mais pas tous les jours. Il a aussi fait très beau.
    Le parcours « officiel » est très bien balisé et c’est rassurant. Il y avait quelques groupes par ci par là, mais je n’ai pas eu le sentiment d’être dans la foule. Heureusement!
    J’ai très envie d’y retourner pour finir le parcours, jusqu’à Skogafoss, et refaire un tour ou deux au Landmanalaugar car une seule journée là-bas n’est vraiment pas suffisant.
    Je ne regrette vraiment pas mon séjour malgré la crainte de la foule en été et j’y retournerai volontier encore quelques fois, rien que pour profiter à nouveau de la piscine municipale de Reykjavik, qui vaut vraiment le détour, elle aussi.
    Et rectification, mes deux premiers séjours étaient Février 2013 et 2014.
    Donc pour finir, je dis  » Oui, l’Islande vaut toujours la peine d’y aller! »
    C’est un pays extraordinaire si on se donne la peine d’affronter le froid, le vent et la pluie.

    J'aime

  4. Nous y étions début Novembre. Nous n’avons croisé que très peu de touristes même dans les endroits dits « touristiques ». Peut être être aussi parce que c’est la basse saison 🙂
    Oui oui oui, c’est un pays magnifique !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s