Le parc aux singes de Jigokudani au Japon

Je viens de descendre du bus qui m’a amené de la petite ville de Yudanaka à l’entrée du parc national Jigokudani. J’ai 1,8 km à marcher. Il a neigé pendant la nuit et les branches sont chargées d’une épaisse couche blanche. L’air est frais, mais pas froid. Je suis zen. Je marche dans le sentier bordé d’arbres qui mène aux sources d’eau chaude. Je sais que je serai la première arrivée au site, qui ouvre ses portes à 9 h, soit dans 30 minutes. Je ne me presse pas.

Pour la première fois depuis mon arrivée au Japon, je suis vraiment toute seule. Et dans la forêt. J’apprécie pleinement le moment. Je regarde autour de moi, je respire, je souris intérieurement. Ce matin, aux petites heures, je me suis baignée dans le onsen du ryokan. Je suis détendue, ouverte, l’énergie circule. J’en deviens presque émotive. Je me trouve ridicule.

J’arrive au site. L’emplacement est magnifique.

Le parc aux singes de Jigokudani

Après avoir réglé le prix de l’entrée, je contourne le petit chalet et – BAM! – je l’aperçois. Mon premier singe. Pas mon premier à vie là, mais mon premier macaque japonais en liberté. Il est juste là, dans l’escalier. La voix de Charles Tisseyre me résonne dans la tête. J’en rêve depuis si longtemps! J’ai dû regarder le documentaire de la BBC au moins 10 fois. Sauf que maintenant, c’est différent! Le singe, il est là devant moi et j’avoue que je ne sais pas trop comment réagir. Tout ce que je sais, c’est qu’il ne faut pas sourire, car les singes voient les dents comme un signe d’agression, et que les primates n’aiment pas vraiment les autres espèces animales. Je deviens nerveuse.

L’agent de la faune passe à côté de lui. Le singe s’en contrefout. Ok, j’y vais. La bouche bien fermée, je m’avance, en tentant d’arborer ma meilleure attitude je-viens-en-amiste. Les singes sont vraiment nombreux. J’apprendrai plus tard qu’ils sont une troupe (une meute? Un clan?) de 140 individus.

Je manque de faire une crise cardiaque chaque fois qu’un d’eux passe en courant à côté de moi.

Je passe la prochaine heure à regarder les singes faire des activités de singe :

Les muscles du visage sont bien détendus

Mais tout moment magique a une fin et les touristes commencent à arriver. Jusqu’ici, je n’avais pas osé descendre près du bain, d’abord pour ne pas perturber la relaxation primate, mais aussi parce que ce n’était pas vraiment nécessaire : je les voyais très bien d’où j’étais. Les touristes (que dis-je, les monstres!) s’approchent des singes, essaient d’interagir avec eux, s’assoient sur le bord du bain, mettent leur caméra si près du visage des singes qu’ils peuvent photographier leurs poils de nez, j’en suis certaine. L’atmosphère si particulière du début a fait place à une expérience qui s’approche dangereusement du désagréable.

Bref, je prends mes clics et mes clacs et je déguerpis afin de ne pas ruiner le beau moment que j’ai passé, tôt le matin, au parc des singes.

Et pour terminer voici encore quelques photos, juste pour le plaisir :

Bon à savoir:

  • Le parc Jigokudani (Snow Monkey Park) est situé à Yamanouchi, dans la préfecture de Nagano au Japon
  • Il est préférable d’y aller tôt le matin, si possible dès l’ouverture, pour éviter les foules et pouvoir observer les singes pendant qu’ils sont calmes.
  • L’entrée coûte JPY800, soit l’équivalent d’un peu moins de 10 dollars canadiens.
  • Vous cherchez un hébergement dans les environs? J’ai séjourné au ryokan Yudanaka Seifu-so et j’ai adoré mon séjour!

5 commentaires sur “Le parc aux singes de Jigokudani au Japon

  1. J’avoue que je ne sais pas trop quoi penser de ce genre de lieu. Dès qu’il y a des animaux dans l’histoire ça me freine.Ils devraient mettre des barrières autour des bains pour empêcher les gens de s’approcher autant des singes !

    J'aime

Répondre à Rokusan Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s